2020, une année faste pour la Marine russe

ÉTUDE – La “flotte maritime militaire” a reçu l’an passé une frégate de premier rang, un sous-marin nucléaire d’engins, un grand navire de débarquement et divers autres navires. Les chantiers navals ont aussi commencé la construction de deux sous-marins nucléaires d’attaque, de deux frégates et de deux porte-hélicoptères de 40.000 tonnes. Inédite à plus d’un titre, cette série d’événements dessine les contours d’une marine russe largement renouvelée à l’horizon 2030, analyse Alexis Feertchak.

Le futur et unique porte-avions nucléaire français, symbole d’une grande puissance en miniature

Billet d’actualité par Alexis Feertchak le 9 décembre 2020 Comme attendu depuis plusieurs mois, le Charles-de-Gaulle (2001-2038) aura donc un successeur atomique, le PANG, à défaut d’en avoir plusieurs. L’on peut évidemment regretter que la France n’aligne pas derechef deux porte-avions, comme ce fut le cas du temps du Clémenceau (1961-1997) et du Foch (1963-2000) […]

En Corée du Sud, la course à la (haute) mer

ETUDE – Séoul envisage la possibilité de se doter de véritables porte-avions et de sous-marins à propulsion nucléaire. Ces deux nouvelles au conditionnel – mais le seul fait que les Sud-Coréens s’interrogent est, en soi, une précieuse information – s’ajoutent à deux annonces à l’indicatif relatives à la construction d’un nouveau destroyer lourd et à […]

Désastre pour l’Europe, le rapprochement militaire entre Moscou et Pékin s’accélère

Le Billet du Lundi du 7 octobre 2019, par Alexis Feertchak* : Vladimir Poutine a annoncé que la Russie allait aider la Chine à construire un système de détection avancée, qui permet de suivre le tir et la trajectoire de missiles balistiques. Le président Emmanuel Macron a indéniablement raison de marteler la nécessité d’un dialogue […]

Geopragma