Les Mardis de Geopragma accueillent Monsieur Alain Meininger le mardi 16 mars 2021 à 18h.

Cette édition portera sur la Russie et l’Europe.

Alain Meininger est administrateur hors-classe et directeur de projet (ER) au Ministère de la Défense. Il est ancien maître de conférence à l’ENA, ancien chargé de cours à Paris Dauphine, Paris XI et à l’EOGN (Ecole des officiers de la Gendarmerie nationale).

Monsieur Meininger est actuellement membre du comité éditorial de la Revue politique et parlementaire et chargé d’enseignement à l’IRIS Sup.

La participation à cette conférence est sur invitation et est réservée aux membres de Geopragma.

Il est toutefois possible de suivre la conférence à distance via ce lien sur notre chaîne YouTube.

Partager cet article :

2 comments

  1. Répondre

    Je suis en désaccord important sur la présentation générale de la Russie qui dure environ les 20 premières minutes et je comprends tout à fait, en écho, la position de Vladimir. Monsieur Meininger semble avoir une vision passéiste de la Russie et d’ailleurs, il fait très (trop!) souvent la confusion entre Union Soviétique et Russie. Pour ma part, j’ai vécu en Russie deux ans et demi, et contrairement à monsieur Meininger, c’est un endroit où j’habiterais bien à nouveau.
    Sur les aspects géopolitiques, maintenant, je trouve que les présentations sont très politiques, mais sous-estiment les aspects techniques et technologiques du monde actuel. La compétition globale est en premier lieu sur ces sujets et, en général cela leur échappe, mais si l’Europe a émergé comme une puissance à un moment donné de l’histoire, c’est uniquement par la science et la technologie. Les Chinois et les Russes l’ont parfaitement compris et ont déjà dépassé l’Occident qui, de fait, se retrouve en décadence totale, la France, hélas, en particulier. Au passage, le petit couplet sur les technologies américaines non accessibles aux Chinois m’ont fait sourire. Quant aux normes ITAR, cela mériterait un développement plus approfondi, car le problème qui est posé par cela, n’est pas l’embargo en tant que tel, mais sa géométrie variable.
    Pour résumer, le principal enjeu géopolitique actuellement, est la géopolitique de la R&D et de l’innovation et cela a été passé sous silence. Pourtant…

    • Geopragma

      Répondre

      Cher Monsieur,
      Je partage une grande partie de vos commentaires. Je serais très heureuse si vous nous rejoigniez chez Geopragma, afin de pouvoir enrichir notre production par votre clairvoyance et pourquoi pas alors une contribution écrite sur les enjeux géopolitiques de la R&D qui sont effectivement cruciaux.
      Dans l’attente de votre retour et bien cordialement,
      Caroline Galactéros

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Geopragma