Scott Ritter, est un ancien inspecteur américain de la commission spéciale des Nations Unies (UNSCOM) en Irak entre 1991 et 1998. Dans la période qui précède la guerre américaine en Irak en 2003, il devient l’un des détracteurs américains les plus connus de la politique des États-unis vis-à-vis de l’Irak, et, selon le New York Times, « le sceptique le plus fort et le plus crédible de l’affirmation de l’administration Bush selon laquelle Saddam Hussein cachait des armes de destruction massive ».

Alexander Mercouris est écrivain, spécialisé dans les affaires internationales, avec un intérêt particulier pour la Russie et pour le droit. Il a beaucoup écrit sur les aspects juridiques de l’espionnage de la NSA et sur les événements en Ukraine en termes de droits de l’Homme, de constitutionnalité et de droit international. Il a travaillé pendant 12 ans à la Royal Courts of Justice de Londres en tant qu’avocat, spécialisé dans les droits de l’Homme et le droit constitutionnel.

Nous engageons tous nos lecteurs à prendre le temps d’écouter intégralement ce
magistral débat entre des spécialistes connus et reconnus, des hommes à la fois de terrain et de réflexion mais aussi d’une grande lucidité et mus par une véritable honnêteté intellectuelle.
Leur discussion est riche d’enseignements considérables qui doivent sans plus attendre réorienter notre réflexion comme l’approche diplomatique de la France s’agissant du conflit ukrainien .
Comme ils le démontrent abondamment chiffres à l’appui, “la guerre est perdue mais elle n’est pas finie”.
Ce sont les États-Unis et l’Europe qui tiennent l’avenir de la population et de l’économie ukrainiennes entre leurs mains, après avoir définitivement perdu la Russie et renforcé singulièrement son pouvoir et son assurance en tant que nation souveraine.
Plus nous nous entêterons, plus le bilan humain, stratégique et géopolitique s’alourdira essentiellement à nos dépens.

Partager cet article :

1 Comment

  1. Louisiane

    Répondre

    A les écouter, l’espoir d’une évolution positive se lève en nous. Ce sont des professionnels issus de l’Occident, libres dans leurs analyses, informés, lucides, courageux et simples dans leur propos. Merci.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Geopragma