Géopolitique, morale et guerre juste

Billet du lundi 9 novembre 2020 par Pierre de Lauzun* Geopragma est un organe de géopolitique réaliste. Qui dit réaliste dit : qui s’en tient à la réalité des choses. Mais c’est aussi un site patriotique : attaché à la solidarité fondamentale de la patrie – qui est après tout une réalité fondamentale.  Quand on dit réaliste, beaucoup […]

Les crises financières ont-elles un impact géopolitique ?

Le Billet du Lundi du 20/01/2020 par Pierre de Lauzun* Les crises financières frappent les imaginations. D’un seul coup, des réalités de base de la vie quotidienne, à commencer par les emplois, la monnaie et les prix se trouvent remise en cause. D’où bien sûr beaucoup de souffrances et de troubles. Intuitivement, on tend à […]

Les Libanais doivent décider seuls de leur avenir, loin des considérations géopolitiques de la région

Le Billet du Lundi du 25/11/2019, par Patricia Lalonde* La situation au Liban est explosive, le pays est au bord de la banqueroute. Des milliers de manifestants jeunes et de toutes confessions se rassemblent tous les jours depuis plusieurs semaines à Beyrouth, Saïda, Tripoli, Tyr, Baalbek, etc. Ils réclament la fin de la corruption et […]

[Billet du Lundi] “De Yalta à Astana : les années perdues”

Par Christopher Th. Coonen, secrétaire général de Geopragma Le dernier sommet allié de la Seconde Guerre mondiale se tint à Yalta du 4 au 11 février 1945. Durant toute cette semaine, Staline, Churchill et Roosevelt décidèrent du futur du monde et de celui de l’Europe en particulier. Ils tracèrent leurs zones d’influence à venir sur […]

[Geopoly/LCDR] “Le chemin de la vassalité”

Et voilà ! The cat is out of the bag. Impossible, désormais, de croire ou même de faire semblant de croire à nos propres mensonges ou aveuglements. La sauvagerie du monde, la froide détermination de certains régimes, les faux-semblants et le cynisme radical des donneurs de leçons les plus bruyants, tout cela est brutalement mis à mal […]

[Geopoly/LCDR] “Petites et grandes batailles d’Idlib”

Sur le front syrien, l’été fut calme. Trop calme, sans doute. Les grandes manœuvres devaient reprendre, nourries par l’hostilité stérile, construite et entretenue, de ceux que la paix dessert ou indiffère. Après sept ans de conflit et de calvaire pour le peuple syrien, il ne faudrait pas, en effet, que la messe soit dite trop vite, et […]

[Le Courrier de Russie] – Opinion sur « Les nouvelles frontières d’un équilibre global » – 31/05/2018

Organisation impeccable, affluence et accessibilité des acteurs, rapprochements envisagés ou consolidés dans un concentré de dynamisme technologique, industriel et commercial, « Pavillon français » à la mesure de la vitalité résiliente de notre présence économique ‒ qu’un passage présidentiel aurait toutefois ragaillardie et qui mériterait, à Paris, une meilleure image que celle qui noie nos entreprises dans […]

[Le Figaro] – « Nucléaire iranien : “La sortie des Etats-Unis est une chance pour la France” »

Par  Caroline Galactéros [Le Figaro] – 10 mai 2018 FIGAROVOX/TRIBUNE – Pour Caroline Galactéros, en sortant de l’accord sur le nucléaire iranien, les États-Unis menacent une nouvelle fois la paix du monde. L’experte en géopolitique juge qu’il est temps pour la France et l’Europe de s’émanciper de la tutelle stratégique américaine. Quitte ou double? L’Amérique […]

[Magazine – Le mensuel] – « Caroline Galactéros, présidente du think tank Geopragma. Une nouvelle guerre froide, plus dangereuse que l’ancienne »

Par Jenny Saleh Magazine – Le mensuel – 04/05/2018 Frappes tripartites en Syrie, alignement français sur les positions américaines, renégociation éventuelle de l’accord sur le nucléaire iranien, autant de dossiers qui laissent entrevoir une nouvelle guerre froide inquiétante. Caroline Galactéros, présidente du think tank Geopragma (Pôle français de géopolitique réaliste), fait le point sur ces […]

[Le Point] – Iran, Syrie, Ukraine… et si Paris jouait gagnant ?

Par Caroline Galactéros Le Point.fr – 27 avril 2018 POINT DE VUE. La France pourrait réussir un coup de maître diplomatique en réunissant trois solitudes : celles de Trump, Poutine et Rohani. Et si le pire n’était pas sûr ? Et si, pendant que se donne la mascarade dangereuse d’un monde sorti de ses gonds et pris […]

Geopragma